Article paru en octobre 2004 sur les aurores Boréales.
Note: Si vous désirez vous procurer une copie des émissions ou des conférences sur DVD ou sur VHS écrivez ici.

 

Une très belle aurore Boréale montre à peu près toutes les couleurs qu'il est possible d'observer lorsque qu'il y a beaucoup d'activités sur le Soleil et couvrant des dizaines de kilomètres dans le ciel.
Photo : Philippe Moussette, président du club d'astronomie VÉGA de Cap-Rouge.
Les Aurores Boréales

Il existe de beaux phénomènes astronomiques dans le ciel que nous pouvons voir à l'œil nu. Le plus spectaculaire et qui nous fascine depuis toujours est celui des aurores boréales.

Reflet sur les grands glaciers ?

La majorité des gens croient que ce phénomène provient du reflet des glaciers du Pôle Nord

Graphique montrant la Terre frappée par des tempêtes magnétiques « vents solaires » en provenance du Soleil et qui provoquent des aurores Boréales particulièrement au Canada et au Québec.

terrestre. Ce n'est pas le cas. Les aurores Boréales sont produites par les « éruptions solaires ». Lorsqu'on observe le Soleil au télescope, on peut apercevoir des taches sombres à la surface. Ce sont des « régions plus froides » (moins de 6000oC); signes précurseurs des orages magnétiques. Donc les aurores Boréales sont des tempêtes magnétiques en provenance du Soleil connues dans le monde de l'astronomie comme étant les « Vents Solaires ». Les particules éjectées sont projetées dans tout le système Solaire et après un parcours de quelques jours ces particules pénètrent l'atmosphère terrestre. Par la suite les réactions chimiques provoquées par ces particules produisent de la fluorescence semblables à des rideaux et contenant des couleurs.

 

Les aurores contenant des couleurs vertes et de mauve sont beaucoup plus étendues et peuvent illuminer le ciel de plusieurs dizaines de kilomètres.
Photo : Philippe Moussette

Les couleurs que nous pouvons voir sont dues à la vitesse et à l'angle de rentrée des particules magnétiques dans l'atmosphère. Si les aurores sont rouges alors les particules ont pénétré l'atmosphère moins profondément; ce qui provoquent des petites aurores. Si on voit du vert ou du bleu, les particules ont pénétré avec une vitesse plus élevée. Enfin, si on aperçoit du mauve, leur vitesse d'entrée est encore plus élevée donc les particules pénètrent plus profondément et forment des aurores très étendues dans le ciel. À ce moment, le champ magnétique terrestre a été beaucoup plus influencé et nous offre un très beau spectacle.

 

 

 

 


Le phénomène des aurores Boréales se compare avec le principe du canon à électrons qu'on retrouve dans nos téléviseurs.


Reconstitution du champ magnétique terrestre bombardé par des particules magnétiques en provenance des éruptions solaires.

Contrairement à plusieurs phénomènes astronomiques, celui des aurores est visible tout au long de l'année en fonction des activités Solaires. Lorsque le ciel est sans nuages, nous pouvons en apercevoir environ une dizaine par année; particulièrement au printemps et à l'automne.

Le phénomène des aurores se produit dans la plus haute atmosphère. Elles apparaissent dans la thermosphère et pénètrent jusqu'à la mésosphère entre 80 et 250 kilomètres d'altitude. Les rideaux lumineux se produisent à la même altitude où circulent la navette spatiale et les satellites.

 


Ce graphique montre l'altitude où se produisent les aurores en fonction de leur intensité.

 

Le Québec :
une place de choix pour voir des aurores Boréales


Les aurores Boréales apparaissent comme des voiles de couleurs en forme de rideaux. Les couleurs nous renseigne sur la profondeur qu'elles pénètrent dans l'atmosphère. Les aurores rouges sont plus petites et illuminent le ciel de quelques kilomètres.
Photo : Philippe Moussette

Les régions de l'Amérique Nord, comme le Canada et le Québec sont des endroits privilégiés pour les observer et plus particulièrement lorsqu'on s'approche des Pôles. Les particules magnétiques sont captées par le puissant champ magnétique terrestre. Après une éruption solaire les particules ne pénètrent pas directement en ligne droite mais suivent une trajectoire bien définie en s'introduisant par les Pôles magnétiques de la Terre; même principe qu'un aimant. Au Québec et dans les principales villes, la fréquence d'observation se situe entre 3 et 6 mois par année. Dans le secteur de la Baie James, les périodes d'observation se situent entre 6 à 11 mois par année ! Aux Etats-Unis et vers les régions des basses latitudes le phénomène est beaucoup moins fréquent.

Les aurores Boréales sont fascinantes à voir et offre de belles opportunités aux astronomes amateurs pour les photographier. Il suffit de mettre un appareil photo sur un trépied stable et l'ajuster afin que l'on puisse capturer la lumière durant plusieurs secondes.

 


Les taches solaires représentent un intérêt pour les astronomes amateurs et annoncent des tempêtes magnétiques qui vont provoquer des aurores boréales dans l'atmosphère terrestre. Cette image a été prise avec une caméra QuickCam Pro 3000 adaptée à un télescope muni d'un filtre au mylar.
Photo : Claude Boivin

Sur internet, des férus suivent de près les activités Solaires en direct et préviennent les astronomes amateurs des « alertes aux aurores ». Durant le jour et avec un télescope muni d'un filtre spécial, on peut voir les taches sombres à la surface du Soleil. Ce sont des régions plus froides et nous avertissent que l'atmosphère offrira un beau spectacle lumineux quelques jours après.

Si vous avez des commentaires ou suggestions relatifs à ces articles et émissions, écrivez à : ptremblay@clublesborealides.com ou téléphonez au (418) 765-1421

Sources :
Émission Poussières d'Étoiles  : www.clublesborealides.com/video.html
Photos d'aurores Boréales : Philippe Moussette  : www.philippemoussette.com/astro.html
Site intéressant à visiter : Club d'astronomie VÉGA de Cap-Rouge www.philippemoussette.com/photos5.html

 


Retour